29,9 millions d'euros pour la sécurité de base de la vieillesse et en cas de capacité de gain réduite

En décembre 2020, 4.361 2019 citoyens du district de Borken ont reçu une aide financière dans le cadre de la «sécurité de base à la vieillesse et à capacité de gain réduite». Un an plus tôt, en décembre 3.829, il y avait encore environ 500 personnes de moins à 2020. Karin Ostendorff, chef du service social de l'administration du district de Borken, partage désormais ces chiffres. La sécurité de base vise à assurer les moyens de subsistance des personnes âgées ou des personnes totalement handicapées de façon permanente si leurs revenus et leurs avoirs sont insuffisants. «Plus âgé» est défini comme toute personne ayant dépassé l'âge normal de la retraite, qui augmente actuellement chaque année. L'âge normal de la retraite en 65 était de XNUMX ans et de huit à neuf mois.

En raison des effets de la loi fédérale sur la participation, le nombre de personnes ayant droit aux prestations, dont le district de Borken est responsable en tant que prestataire de protection sociale, a considérablement augmenté. L'Association régionale de Westphalie-Lippe était auparavant responsable de ce groupe de personnes.

Comme l'explique Karin Ostendorff, la proportion de bénéficiaires de prestations dépassant la limite d'âge de 1.912 44 personnes en décembre était de 2.449%. En outre, il y a 18 XNUMX citoyens âgés de XNUMX ans et de la limite d'âge qui ne peuvent plus vivre de leur propre revenu ou d'un emploi rémunéré en raison d'une maladie ou d'un handicap. «La décision de savoir si une personne est définitivement invalide est prise uniquement par l'assurance pension compétente», déclare Ostendorff à propos de l'affectation à ce groupe de personnes.

Les dépenses pour la garantie de base se sont élevées au total à environ 29,9 millions d'euros (2019: 23,4 millions d'euros). Depuis 2014, le gouvernement fédéral assume le plein montant.
Les femmes et les hommes n'ayant pas atteint la limite d'âge, qui ne sont que temporairement invalides et nécessiteux et n'ont aucun autre droit aux prestations, peuvent bénéficier d'une «aide à la vie». En 2020, 406 personnes du quartier de Borken ont bénéficié de ces avantages. L'année précédente, il y avait en moyenne 394 personnes.
«La sécurité de base à la vieillesse et en cas de capacité de gain réduite» ainsi que «l'aide à la subsistance» comptent comme aide sociale selon le SGB XII par opposition à la «sécurité de base pour les demandeurs d'emploi» selon le SGB II («Hartz IV»). Les trois types d'aide servent à garantir des moyens d'existence; Toute personne ayant besoin d'aide a droit à exactement l'un de ces types d'aide, en fonction de son âge et de sa capacité à travailler.

À propos de Made in Bocholt

Made in Bocholt est un portail d'actualités. Les articles publiés ici se composent de communiqués de presse de diverses sources ainsi que de contributions d'auteurs, qui sont généralement indiquées par attribution.