Les soldats de la Bundeswehr soutiennent l'hôpital Saint-Antoine de Gronau

Les soldats de la Bundeswehr soutiennent l'hôpital Saint-Antoine de Gronau
Regio

Depuis le 11 janvier 2021, cinq soldats de la Bundeswehr travaillent à l'hôpital Saint-Antoine de Gronau pour les aider à faire face aux tâches supplémentaires liées à la couronne.
La base de l'opération est une procédure d'assistance administrative organisée par la Bundeswehr et le district de Borken. Dans l'état actuel des choses, les soldats seront déployés pour des tâches logistiques et administratives jusqu'à la fin du mois de février.
Les cinq corporations sont stationnées comme volontaires dans le service militaire ou comme soldats à titre temporaire dans le bataillon de reconnaissance 7 à Ahlen et ont déjà été impliquées dans diverses opérations spéciales Corona ces derniers mois.
Après l'entraînement, les militaires sont principalement utilisés pour interroger et collecter des données auprès des patients et des visiteurs, mais aussi au service du personnel et dans d'autres domaines. Les ressources humaines supplémentaires contribuent à soulager certains des domaines non médicaux qui sont actuellement particulièrement exigeants.
Pendant leur temps d’action, certains soldats sont logés dans les appartements des visiteurs de l’hôpital.
«Nous sommes très heureux de l'offre et avons été enthousiasmés par la rapidité et la simplicité de tout ce qui s'est passé», rapporte le directeur général Christoph Bröcker. Tout est nouveau ici pour les jeunes hommes, bien sûr, et ils doivent d'abord trouver leur chemin, mais ils s'entendent plutôt bien », raconte-t-il.« Nous avons récemment ouvert une deuxième entrée à l'hôpital. Cet accès pour des groupes de patients et des visiteurs sélectionnés vise à redresser la situation parfois difficile à l'entrée principale. Ici, entre autres, nous pouvons bien déployer les soldats avec nos propres employés », explique Bröcker.
«Pour nous et pour les visiteurs et les patients, c'est un spectacle inhabituel que des hommes en uniforme soient assis dans la zone de réception», explique le porte-parole de la clinique Ansgar Höing, «mais les soldats sont chaleureusement accueillis partout et de nombreux collègues se souviennent de son temps. à l'arrière du «Bund». Les jeunes hommes sont très ouverts et sympathiques. Ici et là, il y a encore des problèmes d'organisation, mais dans l'ensemble, tout va plutôt bien. Nous sommes très heureux du soutien en ces temps spéciaux. "
Dans quelle mesure et pendant combien de temps l'assistance administrative sera encore utilisée, on ne peut pas dire pour le moment et cela dépend, entre autres, de l'évolution de la situation jusqu'à la fin du mois de février.

À propos de Made in Bocholt

Made in Bocholt est un portail d'actualités. Les articles publiés ici se composent de communiqués de presse de diverses sources ainsi que de contributions d'auteurs, qui sont généralement indiquées par attribution.