IHK: les exportations à leur plus bas niveau en dix ans

IHK: les exportations à leur plus bas niveau en dix ans
tous

En 2020, les ventes à l'étranger dans l'économie régionale étaient aussi faibles qu'il y a dix ans. C'est ce que montre une évaluation des chiffres de l'Etat par l'IHK North Westphalia. Selon cela, la valeur des marchandises exportées par les entreprises de la région de Münsterland et d'Emscher-Lippe est tombée à 15,1 milliards d'euros l'année dernière. La baisse d'une année sur l'autre de 13,4 pour cent était également nettement plus forte que la moyenne nationale (- 10,6 pour cent).

«Bien entendu, la coupure profonde est avant tout une conséquence de la pandémie corona et des restrictions associées dans le commerce international», souligne l'expert du commerce extérieur de l'IHK, Gerhard Laudwein. Cependant, depuis la crise financière de 2009, le secteur des exportations n'a plus pu s'appuyer sur les succès de croissance antérieurs. Laudwein cite le Brexit comme une autre raison clairement reconnaissable de la baisse des exportations: «Nous constatons depuis longtemps que le Royaume-Uni a perdu son attractivité en tant que marché d'exportation.» Selon les calculs préliminaires de l'Office fédéral de la statistique, les exportations allemandes ont été au Royaume-Uni en janvier environ 30 pour cent de moins que le chiffre du même mois l'année dernière.

Globalement, l'industrie régionale a généré environ 2020 milliards d'euros de moins à l'étranger en 2,3 que l'année précédente. «C'est plus que le chiffre d'affaires annuel de notre région avec les Pays-Bas», déclare Laudwein, expliquant l'ampleur de la réduction. Le quartier de Warendorf, dominé par la construction mécanique, a été particulièrement touché. Les ventes à l'étranger y ont chuté de près d'un quart (22,5%), tandis que la baisse des entreprises de Münster a été la plus faible à 9,7%.

«Les entreprises essaient de compenser la perte de ventes en réduisant leurs coûts», explique Laudwein. Cependant, cela ne réussit que partiellement, même si l'activité de voyage réduite y contribue. En revanche, les entreprises manquent de plus en plus de contacts directs avec les clients, rapporte Laudwein à partir de ses conversations quotidiennes avec les entreprises. «Ça ne peut que s'améliorer», résume-t-il l'ambiance du commerce extérieur, «un grand nombre d'entreprises supposent que le pire est passé». Selon la dernière enquête de l'IHK auprès des entreprises, une entreprise sur trois s'attend à de meilleures affaires à l'étranger au cours des prochains mois.

À propos de Made in Bocholt

Made in Bocholt est un portail d'actualités. Les articles publiés ici se composent de communiqués de presse de diverses sources ainsi que de contributions d'auteurs, qui sont généralement indiquées par attribution.